Archives

Richelieu: des caquistes peu abattus par la défaite

caqfinal Après une soirée électorale vivement disputée pendant laquelle les votes du candidat caquiste Jean-Bernard Émond sont constamment demeurés près de ceux du futur gagnant, c’est un François Legault malgré tout enthousiaste qui s’est adressé aux militants de son parti: «il n’existe dorénavant plus de forteresse péquiste » a-t-il lancé.

L’affirmation du chef caquiste repose sur le fait que la majorité péquiste de 3659 votes lors de l’élection générale d’avril a maintenant fondu à 710 votes, la CAQ devenant clairement l’alternative au PQ dans Richelieu.

Si Jean-Bernard Émond  s’est montré émotif lors de son allocution, ce n’est pas en ressassant la défaite, mais plutôt en remerciant sa famille et les militants lui ayant permis de faire cette campagne. Devant quelques centaines de personnes réunies à l’Auberge de la Rive de Sorel-Tracy. Il s’est montré fort reconnaissant envers tous ceux qui l’ont aidé, soulignant l’aide des militants caquistes de toutes les régions.  On note effectivement que pour cette campagne, les caquistes ont tenu un pointage important, occupé les médias sociaux, ses députés sillonnant également le comté afin d’aider Jean-Bernard Émond.

 

 

 

Print Friendly
Partagez !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone