Politique provinciale

«Un plan d’action visant à faire du Québec un pays» – Stéphane Bergeron

pq

C’est le 15 novembre dernier, date anniversaire mythique dans l’histoire du Québec et de cette formation politique, qu’au moins une soixantaine de personnes, au nombre desquelles on retrouvait le député de Verchères, monsieur Stéphane Bergeron, le nouveau député de Pierre-Boucher—Les Patriotes—Verchères, monsieur Xavier Barsalou-Duval, et la vice-présidente nationale du Bloc Québécois et candidate dans la circonscription de Montarville, madame Catherine Fournier, ont pris part à l’assemblée générale annuelle de l’Association du Parti Québécois de Verchères.

Les membres étaient notamment appelés à procéder, dans le cadre de l’assemblée générale, à l’élection du conseil exécutif qui, à l’exception d’une personne, qui n’a pas sollicité un nouveau mandat, en raison de son déménagement à l’extérieur de la circonscription, et de deux nouveaux représentants jeunes qui se sont ajoutés à l’équipe, tous les membres du conseil exécutif élu en septembre 2014 ont été reconduits dans leurs fonctions. La présidente réélue sans opposition, madame Diane Duplin, a tracé un bilan très positif des derniers quatorze mois: «L’arrivée d’un nouveau chef à la tête de notre Parti en la personne de Pierre Karl Péladeau et la nomination d’un nouveau directeur général ont apporté une nouvelle façon de voir et de faire les choses. Nous avons relevé avec brio de nombreux défis au cours des derniers mois et je suis très fière de vous présenter le travail des membres de votre exécutif depuis 2014. Je pense notamment à l’élection fédérale du 19 octobre dernier. Nous avions deux excellents candidats qui ont travaillé sans relâche chacun dans leur circonscription et je tiens à leur exprimer toute notre fierté d’avoir pu leur apporter notre support au cours de cette longue campagne électorale. Mais d’autres défis, tout aussi stimulants, nous attendent au cours de la prochaine année et je compte bien que nous puissions également les relever», d’affirmer madame Duplin.

«Il faut bien l’avouer, le travail d’un député du Parti Québécois n’est pas toujours de tout repos. Il est donc réconfortant et encourageant de savoir qu’on peut toujours compter sur l’engagement et la loyauté de nos militantes et militants. Et c’est tant mieux, car c’est sur chacune d’elles et chacun d’eux que repose le succès du projet que nous portons. Nous devons présenter clairement à la population québécoise et particulièrement aux personnes de moins de 38 ans, qui étaient trop jeunes pour voter lors du dernier référendum et à qui nous n’avons jamais vraiment parlé d’indépendance depuis, les arguments qui motivent notre désir de voir le Québec accéder au concert des nations. Les députés peuvent certainement faire une partie du travail, mais c’est chaque personne dans sa famille, son voisinage, son milieu de travail, les organismes au sein desquels elle s’implique, qui fera la différence. Les membres nous l’ont dit, lors de la dernière assemblée générale; ils sont prêts à engager le débat dans leur entourage, à condition d’être outillés pour le faire. Et c’est ce que nous entendons réaliser au cours des prochains mois. Nous lançons le processus qui nous permettra enfin de mener à terme ce noble objectif visant à faire du Québec un pays, un pays à la mesure de nos capacités et de nos aspirations», a conclu Stéphane Bergeron.

Print Friendly
Partagez !Share on FacebookTweet about this on TwitterEmail this to someone